Blason de Berrwiller

          Historique

796 : Barovillare (Berrwiller) et son annexe de toujours Beroldsvillare (Bertschwiller) sont mentionnés pour la 1ère fois dans les archives de l’Abbaye de Murbach.
1371 : Les Waldner de Freundstein reçoivent en fief, du Prince-abbé, nos deux localités dénommées à présent Berweiler et Beroldswilr ; ils en resteront les Seigneurs-administrateurs jusqu’à la Révolution française.
1441 : Le document « Liber Marcarum » de l’Evêché de Bâle nous apprend qu’il existe à cette époque à Berrwiller une église dédiée à Ste Brigide d’Irlande, entourée d’un cimetière, et que la paroisse est dirigée par un curé et un vicaire.
1457 : Les Waldner de Freundstein achètent aux Nobles de Wattwiller, le Château de Weckenthal (situé à l’extrême sud du ban de Berrwiller) ; aussi longtemps qu’ils y habitent, ils utilisent l’église primitive Ste Brigide comme leur lieu de sépulture.
1473 : Les Soultziens, qui sont en conflit avec les Waldner, pillent le village et assiègent le Weckenthal, sans pouvoir entrer dans le Château ; ce dernier sera par la suite transformé en une superbe forteresse avec triple remparts et fossés (Wasserburg).
1634 : Pendant la Guerre de 30 Ans, les Suédois commettent des exactions dans le village avant d’aller affronter les Impériaux au lieu-dit « Löwenwald » : une bataille mémorable et sanglante qui est restée dans la mémoire collective.
1652 : Les troupes du Roi de France, stationnées en Alsace, commandées par le lieutenant général Rheinhold de Rosen, incendient le Château de Weckenthal. Les Waldner le font démolir 66 ans plus tard, pour rénover les autres châteaux dont ils sont propriétaires.
1697 : Les armoiries de Berrwiller / Bertschwiller (« d’argent, au crochet en forme de S de sable, trois montagnes de sinople mouvantes de la pointe ») apparaissent pour la 1ère fois dans l’armorial de  la Généralité d’Alsace.
1730 : Une belle maison curiale (presbytère) typique du 18e siècle est bâtie en partie avec des pierres du Château de Weckenthal.
1753 : Les limites du ban de Berrwiller / Bertschwiller sont abornées ; certaines bornes d’origine sont encore visibles actuellement en forêt.
1766 : Une nouvelle église Ste Brigide est construite en pierre, en remplacement de l’ancienne, en bois, devenue vétuste et trop petite.
1853 : Un nouveau cimetière est aménagé entre Berrwiller et Bertschwiller, sur un terrain acquis par la Commune ; un premier agrandissement aura lieu 46 années plus tard (en 1899) et un deuxième est aujourd’hui en cours (en 2017).
1860 : La première mairie-école datant du 18e siècle (située en face de l’église) étant devenue insalubre, un nouvel établissement est construit à proximité, comportant des caves semi-enterrées, quatre salles de classe, des locaux pour la mairie, des logements pour les enseignants et des combles pour y stocker le bois ; deux cours de récréation séparent les garçons des filles.
1865 : Le premier Corps local de Sapeurs Pompiers est officiellement créé ; pour mettre à l’abri la nouvelle pompe à bras, un dépôt d’incendie (Sprìtzahüs) est bâti près de l’église.
1885 : Un lavoir communal (d’Wasch) est construit à l’entrée sud de Berrwiller ; l’eau, provenant d’une source captée, coule encore de nos jours dans les bassins qui ont été sauvegardés.
1892 : Création d’une Caisse Mutuelle de Dépôts et de Prêts (Spàr-un Dàrlehskàssa) à Berrwiller ; le bureau fonctionne au domicile du gérant.
1907 : La première ligne téléphonique est installée dans le village.
1912 : Les rues principales et les premières maisons commencent à être électrifiées.
1915 : Le 10 janvier, Berrwiller et Bertschwiller (comme d’autres Communes proches) sont évacuées à cause des violents combats qui secouent le Hartmannswillerkopf.
1919 : Des semaines après l’Armistice, les Berrwillerois reviennent progressivement au village en rythme de la reconstruction des maisons dont deux-tiers sont détruites ; on déplore 20 villageois morts au front et 2 victimes civiles.
1925 : « L’Union » (regroupant trois associations : la Chorale, le Club de jeunes filles et la Gymnastique AGR) construit le foyer paroissial (Vereinshüs)
1926 : Un monument aux morts rendant hommage aux victimes, tombées au champ d’honneur, est dressé contre le mur sud de l’église.
1927 : Détruit pendant la guerre, le dépôt d’incendie est reconstruit avec une tourelle de séchage pour les tuyaux (en chanvre) ; au 1er étage est aménagé un logement pour la sage-femme du village, employée par la Commune.
1928 : Sur les ruines de la mairie-école primitive est bâtie une maison pour les sœurs garde-malades qui pendant 38 ans vont bénévolement soigner les malades, les blessés légers et assurer l’accompagnement des mourants. Au rez-de chaussée est installé un atelier communal où l’on installe un « trieur ».
1945 : Berrwiller et Bertschwiller sont libérés le 4 février ; il n’y a eu heureusement que très peu de dégâts dans le village, mais 9 villageois (dont 8 incorporés de force) sont tombés sur différents champs de bataille.
1949 : Un captage d’eau communal est foré dans la nappe phréatique au lieu-dit « Wasserfurche ».
1955 : Les canalisations pour l’adduction d’eau courante sont posées dans les rues, les branchements assurés à toutes les propriétés et un réservoir construit dans « l’Oberwald ».
1958 : C’est le début des travaux d’assainissement dans le village (tout-à-l’égout); les nouvelles constructions sont équipées de fosses septiques. La même année le ban communal est remembré avec confection d’un nouveau cadastre
1960 : Un puits de mine est foré dans le « Niederwald » (en bordure de la RN 83) : Berrwiller devient la 12e Commune du Bassin Potassique.
1962 : Un hangar agricole érigé par la CMDP est mis la disposition de la Commune.
1968 : La maison des sœurs garde-malades est transformée en Mairie ; elle est inaugurée un an plus tard par le Préfet du Haut-Rhin, Jean Escande. Elle a été réorganisée deux fois jusqu’à aujourd'hui.
1971 : La création du « Stade Vieil Armand » démarre avec l’aménagement d’un terrain de foot ; un an après, la tribune est construite et deux ans plus tard, c’est au tour du club house et des vestiaires-douches. Aujourd’hui, 3 terrains sont à la disposition des footballeurs.
1972 : Un bâtiment est construit près du Cimetière pour abriter la banque familiale de la CMDP qui devient quelques années plus tard le Crédit Mutuel.
1975 : Le foyer paroissial est transformé en foyer-club géré par une Association Culture et Loisirs (ACL).
1976 : Un grave accident a lieu à la mine de Berrwiller : 5 mineurs meurent en tombant au fond du puits.
1981 : Construction d’une salle de sports (près de l’école) ; le Président du Sénat Alain Poher pose la 1ère pierre.
1984 : Une nouvelle caserne pour les pompiers est créée dans le prolongement de la Mairie, avec un grand garage pour les véhicules, une salle de réunion et des vestiaires.
1994 : A l’école, les logements des enseignants du 1er étage sont supprimés et transformés en salles de classe ; une bibliothèque (BCD) est également aménagée.
1995 : Le SIVOM du Bassin Potassique (regroupant, depuis trente ans, les 12 Communes du Bassin minier) se transforme en Communauté de Communes du Bassin Potassique (CCBP).
2002 : Le puits MDPA de Berrwiller est fermé et comblé ; l’année suivante, le chevalement est abattu et le carreau déblayé.
2003 : Dix Communes du Bassin Potassique (dont Berrwiller) adhèrent à la Communauté d’Agglomération de Mulhouse Sud Alsace (CAMSA) : ce qui porte le nombre total de Communes à 16.
2004 : Une grande fête est organisée dans tout le Bassin potassique pour célébrer le Centenaire de la Potasse et la fin de l’exploitation minière ; une exposition a lieu dans la salle de sports de Berrwiller.
2005 : Une Station d’Epuration communale (Step) par lagunes aérées est mise en service à Berrwiller au lieu-dit « Hinterfeld ».
2006 : Un nouvel atelier communal est aménagé dans une grange, acquise par la Commune (accolée à la caserne des pompiers). La même année, sont posées dans les rues principales les premières canalisations d’adduction au gaz de ville.
2007 : Le 30 juin, lors de la Fête du village (Humpafascht), un automobiliste fonce dans la foule : bilan 1 mort et 17 blessés dont deux grièvement atteints.
2009 : Deux autres Communautés de Communes, plus quatre Communes isolées, rejoignent la CAMSA qui prend l’année suivante le nom de Mulhouse Alsace Agglomération (m2A) atteignant un total de 32 Communes.
2013 : Les locaux du Crédit Mutuel sont fermés et achetés par la Commune pour être transformés en « Dorfhisla » : local intergénérationnel, au rez-de-chaussée, et salle de répétition de l’Harmonie villageoise, au premier étage, ainsi qu’école de musique.
2014 : Construite à l’emplacement de l’ancienne, une nouvelle salle de sports (avec parking à proximité) est inaugurée ; on a profité de l’occasion pour y adjoindre des vestiaires et un club-house pour le basket. On inaugure aussi, le même jour, le nouveau bâtiment du périscolaire géré par m2A, et construit sur les vestiaires …. Ainsi que la chaufferie biomasse centralisée au bois, qui assure le chauffage de la salle de sport, de l’école, du périscolaire, de l’atelier communal, de la mairie, du dépôt des pompiers et d’un appartement privé de la rue d’or. Cette même année, 2 communes rejoignent m2A : Steinbrunn-le-bas et Wittelsheim, portant le nombre de communes de m2A à 34.
2016 : Rénovation de l’église Ste Brigide. Plâtrerie, électricité, sono et travaux de peintures intérieures et extérieures. L’église rénovée est inaugurée le 11 septembre. Inauguration d’un terrain de football en gazon synthétique, le 5 novembre.