Blason de Berrwiller

Le fil d'infos

LA MARCHE DES LUTINS

Le 4 novembre 2017, les sapeurs pompiers du village organisaient une Marche des Lutins. Un parcours "féérique" de 4,5 km rythmé par des contes pour les petits et les plus grands, a permis à chacun et chacune de passer un bon moment. Une première réussie pour cet événement, puisque très vite, les sapeurs pompiers du village étaient à cours de torches ! Une part du bénéfice de cette marche a été versé à l'Oeuvre des pupilles des sapeurs pompiers. Ces derniers ont d'ailleurs d'ores et déjà donné rendez-vous l'année prochaine pour rééditer cette marche pleine de surprises !



UNE CAGNOTTE POUR FAIRE LE BONHEUR DE MATHIEU

Marina et Stéphane L’Homme, de Berrwiller, se battent depuis des mois pour récolter des fonds qui leur permettront d’agrandir leur maison et d’améliorer ainsi le confort de leur fils Mathieu, souffrant de handicap. Retrouvez l'article paru dans le journal l'Alsace ici.









ISABELLE GRUSSENMEYER À BERRWILLER !

Rentrée de la Krütdorscha Akademi avec Anne Schaumberg et Brigitte Herr. Une « première » pour Anne, la fille de Jean-Georges Herr « Jo » et Brigitte, sa cousine. Le créateur des Stàmmdesch de la Krütdorscha Akademi avait préparé de longue date, et bien avant son décès en mai dernier, le programme de la nouvelle saison 2017/2018. Il avait notamment pris contact avec Isabelle Grussenmeyer, qu’il avait découverte dans les journaux et immédiatement invitée à Berrwiller, pour cette première rencontre de la saison : « Jetz werd gsunga ! » « Maintenant, on chante ! » Isabelle a passé toute la journée à Berrwiller, a vu tout le village, a-t- elle dit, des grands aux petits et jusqu’aux parents, voire grands parents, de l’intergénérationnel, en somme. Elle a proposé – grâce au financement de la Krütdorscha Akademi – trois moments de spectacle, aux enfants des écoles. Ainsi, 75 enfants de écoles maternelles de Berrwiller et Hartmannswiller, l’ont rencontrée le matin, et 70 enfants de l’école élémentaire, l’après-midi. Puis, une vingtaine d’enfants des ateliers d’alsacien avec leurs animateurs, l’ont rencontrée après 16h. Isabelle Grussenmeyer passe de l’alsacien au français, voire à l’allemand, elle varie les rythmes, les mélodies, elle joue avec les enfants, les interpelle, les fait participer, chanter et danser, taper des mains et même claquer la langue. Elle raconte des histoires, les interprète. Elle est auteure-compositrice « Liedermacherin »et s’accompagne à la guitare … Elle est résolument optimiste et très énergique, elle défend sa langue maternelle. Jusqu’au restaurant, chez Yves et Nathalie, où elle a déjeuné à midi et où elle a été sollicitée et remerciée pour sa fraîcheur et son amour inconditionnel de la langue alsacienne. En soirée et avec la soixantaine de personnes présentes à ce premier Stàmmdesch de la saison, Isabelle est égale à elle-même. Elle raconte son enfance à Haguenau, auprès de son « Uhrgrossmamema » (arrière-grand- mère) puis dans le Val de Villé où elle habite avec sa famille à présent. Les chansons de René Egles qui l’ont toujours accompagnées. Jusqu’aux concerts au Palais des Congrès de Strasbourg, AVEC René Egles, qui l’a invitée plusieurs fois à chanter avec lui sur scène, alors qu’elle n’avait que 8 ans, et dans des salles à 1000 places, puis à 2000 places. A 17-18ans, elle commence à écrire ses premières chansons en alsacien et continue, depuis, à défendre la langue de son Alsace. Elle souhaiterait pouvoir en faire son métier, mais pour l’instant, elle est encore professeur des écoles « Lehrerin » et se produit en Allemagne, en Alsace, dans les festivals, les médiathèques. La Choucrouterie à Strasbourg a accueilli le concert de lancement de son dernier CD « Ich ben do » .





NOUVEL ABRIBUS À L'ÉCOLE

L'abribus de l'école, installé le 16 octobre, est venu en remplacement de celui qui existait et qui était bien abîmé. L'école venant d'être réhabilitée avec une isolation extérieure, l'ancien abri ne "collait" plus vraiment ... Les services techniques de la commune, par le biais de leur responsable François Herr, ont demandé à Pierre Hildebrand, professeur de génie industriel bois, au Lycée des Métiers du Bâtiment Gustave Eiffel à Cernay de construire un projet avec une classe du Lycée, pour remplacer notre abribus. Pierre Hildebrand, habitant de Berrwiller et participant aux Journées Citoyennes de Berrwiller* depuis plusieurs années, a donc monté son projet avec une classe de CAP 2ème année "construction bois", depuis les plans jusqu'à la fabrication des pièces en sapin Douglas et le montage de l'abribus, en une journée sur le site, à Berrwiller. Monsieur le Maire est passé saluer tous ces jeunes au moment de la livraison des pièces, ce matin. Ses élèves : Benjamin Hertzog, Guillaume Tischner, Roldan Cortès, Théo Dupon, Maxime Pignotti, Romuald Schaegis, Luc Hinderer, Nassim Belaouane, et Jason Schnepf (absent au moment de la livraison et de la photo).
* il est à l'origine, avec ses élèves, des deux armoires de l'école maternelle, installées en J.Cit., et aussi, avec le Conseil des Jeunes, de la fabrication des bacs des jardins partagés dans la rue des prés, en 2017.



LA SORTIE DES AINÉS

La sortie annuelle des Aînés du village a réuni fin septembre une soixantaine de personnes pour une virée en Haute-Saône. Visite d'un atelier de verrerie le matin, où nous avons pu observer des souffleurs de verre au travail et d'un "petit musée" d'outils anciens, l'après-midi. La visite de l'après-midi était complétée par une dégustation de produits à base de miel (hydromel, pain d'épices, ...) et par la visite d'une saboterie artisanale, où le sabotier nous a expliqué son savoir-faire ... Mais le clou de la sortie fut la balade-déjeuner en bateau, sur le Canal des Vosges avec passage de quelques écluses. La météo était de la partie puisqu'un soleil éclatant et un ciel sans nuages nous ont fait oublier les quelques désagréments d'une journée qui restera mémorable et qui permettra sans doute à nos Ratschwiver de s'en donner à coeur joie à la prochaine fête de Noël ... Mais motus, nous n'en dirons pas plus.!





CHANTIER DE L'ÉCOLE

L’école primaire « Les Trois Collines » de Berrwiller a été entièrement rénovée, pour un montant de 232 991,69€, TTC. La commune a profité de subventions de l’état et du département. Les travaux ont débuté au printemps 2017, par le remplacement de toutes les fenêtres de l’école : les élèves et leurs enseignants y ont gagné en qualité d’isolations phonique et thermique. Des travaux préliminaires d’isolation du grenier avaient été effectués par de nombreux bénévoles, en journées citoyennes, depuis 4 ans. Le bâtiment a ensuite été entouré d’un échafaudage qui a permis la poursuite des travaux : charpente et couverture, ainsi que de toute l’isolation extérieure. En effet, après les nouvelles installations de la chaufferie centralisée, réalisées il y a quelques années dans le cadre des travaux du centre village, il était urgent de mieux isoler cette énorme bâtisse, si gourmande en chauffage. Pour le début des congés scolaires, l’échafaudage a été enlevé laissant apparaître une nouvelle école, plus contemporaine, et en harmonie avec le bâtiment du périscolaire tout proche. Il reste à présent à installer les brise-soleil orientables sur les fenêtres, ainsi que les auvents sur les deux entrées des élèves et un bâtiment tout neuf sera rendu aux écoliers à la rentrée prochaine. Dans le cadre d’un projet pédagogique, les élèves du lycée du bâtiment de Cernay plancheront aussi, dès la rentrée, sur la fabrication et l’installation d’un nouvel abribus devant l’école.



JOB D'ÉTÉ 2017

Comme chaque été la commune embauche quelques jeunes du village, étudiants pour la plupart, dans le cadre des « jobs d’été ». Cette année, 5 jeunes ont déclaré leur candidature, certains dès septembre : Hugo FUENTES, Amélie SONNTAG, Anna PFAUWADEL, Simon SCHMIDT et Jérémy MERKLEN. La commune a choisi de les garder tous les cinq et de les recruter pour deux semaines, à raison de 4 heures tous les matins. Ils ont été placés sous la responsabilité de François Herr, responsable des services techniques et de Bernard Stocker, l’adjoint des services techniques. Mais c’est Guy Schmitt, agent des services techniques qui les a encadrés pendant ces quatre semaines. Et selon les jeunes eux-mêmes, ils ont « appris beaucoup et découvert de nouvelles techniques, qui pourront leur servir plus tard, » disait Hugo, visiblement ravi de ces deux semaines, et malgré le lever matinal … Ils ont repeint des pièces au grenier de l’école, ont beaucoup désherbé (zéro pesticide oblige !), nettoyé les abords du chantier de l’école, de la mairie, beaucoup balayé du coup, déplacé un portail à l’école, lavé les véhicules communaux, … De belles expériences pour découvrir un monde différent, le monde du service public, là où chacun est au service de la collectivité, des habitants, des citoyens … Bientôt, ils reprendront les bancs des universités, un mode différent !



AUDITION DE L'ÉCOLE DE MUSIQUE DU CENTRE MUSICAL

La fin de l’année scolaire à l’école de musique du Centre Musical a réuni les élèves et leurs familles pour une audition très appréciée. Ce samedi matin-là, les autres classes d’instruments (trombone, trompette, clarinette, saxophone, batterie) étaient toutes là, pour présenter le travail de l’année avec leurs professeurs. Certains ont présenté des pièces en solo, en duos, une composition même à la batterie, ou en petites formations, avant que l’ensemble des jeunes, sous la direction de Anne-Catherine Welterlen, ne prouve au public très nombreux, que les progrès sont bien constants pour chacun de ces élèves. Vincent Schmidt, président du Centre Musical et cheville ouvrière de cette école de musique, a remercié chaleureusement les élèves et les professeurs et a aussi encouragé les parents à poursuivre le soutien sans faille à leurs jeunes musiciens, pour que les apprentissages, parfois difficiles et contraignants, amènent, petit à petit, tous ces jeunes au plaisir de jouer ensemble.



RETRAITE AUX FLAMBEAUX

Comme chaque année, la traditionnelle retraite aux flambeaux s'est déroulée le 13 juillet 2017 : L'occasion pour les petits comme pour les grands, de défiler dans les rues du village et de se retrouver dans une ambiance festive et musicale. Cet évènement a été organisé par le conseil municipal des jeunes !





FIONA et MATHIEU à l’ARGENTINA TROPHY …

La commune apporte son soutien à l'initiative de deux jeunes de chez nous : Fiona Wintenberger, fille de Blandine et petite fille de Henri Schmidt, et Mathieu Pfauwadel de Wattwiller qui se sont lancés dans l’aventure du Argentina Trophy !
Le Argentina Trophy est un rallye humanitaire proposé par les mêmes organisateurs que le 4L Trophy.
L'objectif de ce raid est la récolte de fonds pour l'association "Enfants du désert" et aussi œuvrer pour l'éducation en Amérique du Sud. Fiona et Mathieu se rendront fin avril en Argentine pour 10 jours de course, ponctués de missions humanitaires dans des villages isolés du pays. Ils apporteront du matériel, seront main d'oeuvre pour la rénovation de bâtiments et soutien financier aux habitants.
Retrouvez toutes les informations nécessaires sur leur site internet


Dossier pdf / article de presse

14/10/2016

Les élèves du CM1/CM2 de Berrwiller, avec leur enseignant Vincent Schmidt, étaient au Hartmannswillerkopf dans le cadre de l'opération "1000 arbres pour les nécropoles". Ils ont planté un hêtre et se sont recueillis sur la tombe du Caporal Louis Laporte, mort pour la France en 1916.

14/10/2016

Ils ont planté un hêtre et se sont recueillis sur la tombe du Caporal Louis Laporte, mort pour la France en 1916.






Rénovation de l'église

L'inauguration de l'église rénovée a eu lieu début septembre 2016, en même temps que la Fête des Récoltes. La rénovation a été réalisée grâce à la collaboration du Conseil de Fabrique, de la Commune, de la Fondation du Patrimoine et des généreux donateurs.

ASBH Football

L'inauguration du terrain synthétique du club de football a eu lieu le 5 novembre 2016 à 15h00 à la plaine sportive du Vieil Armand en présence de bon nombre d'élus et de personnalités du football régional